Sport & pollen, les bons réflexes à adopter

pollen-allergie-niesenÇa y est! Le printemps est bien là. Le soleil a fait son grand retour. Les températures montent gentiment. La douceur s’installe… Et les pollens aussi! Si beaucoup se réjouissent de l’arrivée des beaux jours, 20% des français redoutent cette période synonyme de retour du « rhume des foins ».

Éternuements, nez qui chatouille avec écoulement abondant et clair, sinusite, rhinite, yeux qui rougissent et pleurent, paupières gonflées… Avant de ressembler à un lapin atteint de myxomatose, il convient de suivre quelques recommandations en plus du traitement préventif et classique (antihistaminique).

Alors, si comme moi vous êtes allergique aux graminées &  cie, certaines précautions s’imposent pour que les séances d’entraînement en extérieur (course à pied, vélo, marche sportive, etc.) restent un plaisir.

La première est de se renseigner sur les périodes de pollinisation. Qu’il s’agisse de pollens d’arbres, de graminées ou encore d’herbacées, les quantités varientpollen considérablement en fonction des régions et des conditions climatiques.

Comment connaître les régions où le risque allergique est le plus important ? Grâce aux mesures régulières de pollens dans l’atmosphère effectuées chaque année par le Réseau National de Surveillance Aéropalynologique (RNSA).

  • Sur son site, www.pollens.fr, vous trouverez régulièrement des bulletins allegro-polliniques. Il est possible également de consulter la prévision des émissions polliniques ou de recevoir chaque semaine par e-mail les prévisions du risque allergique des départements de votre choix. Il suffit de s’y inscrire.
  • En téléchargeant son application « Alertes Pollens », vous serez ainsi informé et alerté sur l’évolution en temps réel des risques d’allergies en fonction du volume et du type de pollens relâchés.

Vous habitez en ville? Cliquez sur la rubrique Les risques par ville qui vous permettra de reconnaître les concentrations polliniques (pollens/m3 d’air) ainsi que les arbres émettant des pollens allergisants.

Évitez d’aller courir, de randonner, de pédaler… lors des pics polliniques. En SW-042118-Big-D-Sports-Park-Pollen-01particulier les jours de vent et de sécheresse où les pollens sont les plus abondants. A moins que vous sortiez tôt le matin et tard le soir, lorsque les concentrations sont moins fortes. Avec la pluie, la rosée du matin, l’humidité du qui tombe après le coucher du soleil, les pollens sont moins volatiles et collent au sol. Toutefois, n’oubliez pas. Lorsque l’on pratique un sport, la surventilation implique une inhalation cinq à six fois supérieure à d’habitude. Les risques sont donc forcément accrus. Sans vouloir vous faire peur, sachez que les symptômes peuvent s’amplifier et déclencher une crise allergique.

Dois-je stopper l’entraînement? Il y a toujours un bénéfice-risque et une décision de bon sens. Décalez votre séance de 24 ou 48 heures. Attendez que les choses aillent mieux dans l’environnement (pollution, pollen). Prenez votre traitement protecteur et faites votre séance.

Préférez les lieux où il n’y pas d’arbres en fleurs : stade, vélodrome, etc. Faites votre entraînement au bord de la mer si vous avez la chance d’y être. Allez à la piscine. L’air ambiant humide présente l’avantage d’être moins “asthmogène”.home-piscine-entretien-1250x540.jpg

Équipez-vous en conséquence:

  • Investissez dans un masque ou un foulard anti-pollution. Il constitue une excellente barrière contre le pollen. Même un léger foulard peut minimiser les risques en diminuant la quantité de pollen qui arrive dans les voies respiratoires.
  • Portez des lunettes (blanches ou solaires) afin de faire écran aux pollens.
  • Mettez une casquette pour empêcher ces petites graines de quelques dizaines de micromètres de diamètre d’aller sur votre visage.

Ayez les bons gestes:

  • Respirez par le nez. Il a pour mission de les filtrer en partie et de réchauffer l’air.
  • Glissez dans votre poche un mouchoir ou deux.
  • Ne vous frottez pas les yeux au risque de déclencher une irritation.
  • Hydratez-vous avant, pendant et après votre séance.
  • Échauffez-vous, monter doucement en température.
  • Faites un lavage nasal à l’eau salée avant de partir si votre nez est bouché.

Ma rhinite allergique peut-elle déclencher une crise d’asthme?  La rhinite allergique ne déclenche pas Exercise-Induced-Asthmadirectement une crise d’asthme, mais respirer par la bouche oui. C’est l’effort par un mécanisme de déshydratation des bronches, la température de l’air… plus l’allergène qui vont exciter ou irriter la bronche qui va se refermer pour avoir l’illusion de se protéger. Pour minimiser les risques d’asthme, soyez progressif dans l’effort.

Vous êtes allergique ?

  • Parlez-en à votre médecin ou allergologue pour lui évoquer précisément les gênes ressenties, dans quelles conditions, etc. Il pourra vous accompagner dans votre pratique sportive.
  • Adaptez vos séances (intensité, durée…) en fonction de votre état respiratoire. Ne forcez pas et faites des pauses si besoin.
  • Emportez toujours avec vous votre inhalateur. En cas de crise d’asthme, il agit directement sur le muscle. Relaxant bronchique, vous retrouverez votre souffle normal.
  • Utilisez votre broncho-dilatateur 10 à 15 minutes avant votre sortie. Vous serez ainsi dans une phase réfractaire d’asthme pendant 4 à 6 heures.
  • Décalez votre séance de 24 ou 48 heures en cas de pic de pollens.

doucheDe retour à la maison, direction la douche.

  • Lavez-vous des pieds à la tête. Si vous ne voulez pas vous laver les cheveux, rincez-les au moins.
  • Idem pour vos tee-shirts, short, leggings, cuissards, casquettes, casques… 
  • Ne faites pas sécher vos vêtements en plein air, les pollens peuvent s’y fixer.
  • Rincez vos yeux avec des produits sans conservateur si vous sentez une gène. Vous augmenterez ainsi votre confort et diluerez les allergènes.

N’attendez pas les premiers symptômes pour agir. Ce serait dommage de stopper son sport ou de perturber ses entraînements à cause d’un « rhume des foins »!

By Clarisse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s