La spiruline, l’algue 100% bienfaits

Quelques grammes d’algue bio au quotidien suffisent pour compenser nos carences, nos anémies, la malnutrition, la sédentarité, ou encore l’absence de lumière. Elles sont extrêmement riches en protéines, nutriments essentiels, oligo-éléments, minéraux et vitamines… Il y a de quoi se doper sans avoir recours aux médicaments !

عشبة السبيرولينا الغنية بمكوناتها الغذائية المفيدة للجسم - (أرشيفية)Cultivées ou cueillies sauvages dans la mer, les algues ont le goût d’iode, mais aussi, selon la variété, de champignon, de caramel, d’herbe, de coquillage… En Chine comme au Japon, elles sont un aliment de base depuis la nuit des temps. Aujourd’hui, on en connaît quelques 25 000 espèces. La plus utilisée est la spiruline, appelée aussi « arthrospira platensis ». Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle appartient aux cyanophytes, cyanobactéries ou algues vert-bleue qui ont joué un rôle au début de la vie sur Terre. Comme les plantes, cet organisme unicellulaire transforme la lumière du soleil en énergie vitale.

Vieille de plus de 3,5 milliards d’années, elle doit son nom à sa forme. Observée au microscope, elle ressemble à une spirale aux fils longs et minces visibles, de couleur vert-bleu. Si elle fut oubliée pendant des décennies, elle connaît un renouveau quasi planétaire. algues-nori-le-sel

Principalement cultivée en Californie et à Hawaï la spiruline est maintenant produite de façon contrôlée partout où le climat le permet : Chine, Taïwan, Thaïlande, Vietnam, Inde, Mexique, Chili. D’autres exploitants, plus petits se développent en Australie, au Bangladesh, en Birmanie, à Cuba, en Martinique, au Pérou, au Brésil. Elle se développe à l’état naturel dans des eaux alcalines et saumâtres de lacs, mers ou vasières en région tropicale et 3 000 tonnes en sont consommés par an.

Composée à plus de 70% de protéines végétales, d’acides aminés, de vitamines et de sels minéraux, la spiruline est l’aliment énergétique qui pourrait devenir la base d’une alimentation complète. Et cela ne pouvait pas laisser les fabricants de compléments alimentaires insensibles.

Un « super aliment »…

4119019192La spiruline est assurément le nutriment le plus complet qui soit. Selon son origine, elle renferme entre 60 et 70% de protéines, tous les acides aminés essentiels et non-essentiels, des vitamines (B12), du bêta carotène, des sels minéraux et des oligoéléments (calcium, sodium, potassium, phosphore, fer, cuivre, phosphore, zinc…).

Selon le docteur Jean-Louis Vidalo*, trois cuillères à soupe de cette algue contiennent autant de protéines, de vitamines B12 que 500 grammes de steak, la quantité de calcium de trois verres de lait, l’équivalent de trois bols d’épinard pour le fer, de dix-huit carottes pour le bêta carotène, de trois cuillères à soupe de germe de blé cru pour la vitamine E, de trois bols de riz pour le potassium. Enfin, elle renferme autant d’acide gamma-linoléique que le lait maternel ou trois capsules d’huile d’onagre. Sans compter qu’elle a la singularité de contenir l’équilibre de taux Oméga 3/Oméga 6 le plus pertinent pour la physiologie humaine.

Toutefois, il convient de préciser que, toutes ces teneurs diffèrent en fonction des lieux de production. « Il en est des spirulines comme des vins » explique le docteur Vidalo dans son ouvrage « Spiruline, l’algue bleue de santé et de prévention ». Tout comme les cépages, il existe autant de souches de spiruline que de « savoir-faire » ou de processus de culture. Quoi qu’il en soit, au vu de la richesse de sa composition, on comprend aisément que la spiruline peut s’avérer une aide précieuse au bon fonctionnement de l’organisme, et le meilleur atout dans la lutte contre la malnutrition.

Aux vertus multiples.

Vendue sous forme de comprimés ou de capsules, la spiruline n’a pas comme seul bienfait de requinquer les petits Burkinabés, Malgaches, Béninois, Indous… Dans nos pays industrialisés, elle est une véritable alliée minceur. Grâce à la phycocyanine, un pigment naturel qui lui donne sa couleur, elle aurait une capacité à désintoxiquer l’organisme en profondeur. Quant à son effet coupe-faim, elle le doit surtout à l’association phénylalanine-tryptophane qui agit sur l’hormone de satiété. Détectée en concentration suffisante, ils déclenchent immédiatement une baisse de l’appétit.spiruline

Avec ses molécules anti-oxydantes (acide gamma-linoléniques, phycocyanine, tocophérol, carotène, sélénium et zinc), elle prévient le vieillissement de la peau. Le béta-carotène protège la peau du soleil. Les vitamines A et B12 retardent le vieillissement cutané. Un grand nombre de nutriments de la spiruline détoxixiquent, oxygènent et stimulent le renouvellement des cellules. Les acides gamma-linoléniques apportent souplesse, élasticité et douceur à la peau.

Les composants de la spiruline en font le complément nutritionnel idéal pour le sportif. Sa teneur en fer, nécessaire à la production d’hémoglobine et en bêta-carotène facilite l’oxygénation des muscles. Certains acides aminés qui la composent sont particulièrement recherchés pour la prise de masse musculaire. Les vitamines B1, B6 et B12 sont essentielles tant pour la préparation que la récupération à l’effort…

On la dit aussi efficace pour renforcer le système immunitaire, lutter contre le stress et l’anxiété, combler les carences liées à la grossesse, réguler le taux d’insuline et ainsi prévenir le diabète, diminuer le taux de cholestérol, améliorer la mémoire et la concentration, aider à mieux supporter les règles et la ménopause et faciliter la digestion… Elle serait même efficace contre certains cancers.

By Clarisse

 

À LIRE

La Spiruline,

L’algue bleue de santé et de prévention51Qhxj3o9zL._SX331_BO1,204,203,200_

De quoi est-elle composée ? En quoi est-ce une algue complète capable de prévention et de combattre des pathologies comme le cancer, le sida, les maladies cardio-vasculaires, neuro-dégénératives ou neurologiques (Alzheimer, Parkinson), le diabète et les rhumatismes, les maladies auto-immunes, les pathologies digestives, les allergies, la vue, la peau ?

La spiruline est aussi utilisée aussi chez les sportifs, y compris ceux de haut niveau, pour l’anti-aging, le surpoids, les troubles du comportement alimentaire, en cas de fatigue, de stress, de perte de la mémoire et du sommeil. Pourquoi l’usage de la spiruline et de ses dérivés divise-t-il la communauté scientifique alors que se multiplient les communications relatant son utilité dans le domaine de la santé ?

Chaque chapitre de cet ouvrage aborde une pathologie et le rôle de la spiruline dans la lutte contre cette dernière et constitue une somme de connaissances étayées par de nombreuses références scientifiques, tout en consacrant une large partie aux observations de terrain.

Docteur Jean-Louis Vidalo, aux Editions du Dauphin. Prix : 19€.

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s