Comment bien choisir ses running?

r7_section_10_smallJetez votre vieille paire de baskets à la poubelle ! Il vous faut des chaussures avec de bons amortis. Mais lesquelles choisir devant l’offre et la multitude de concepts ? Dois-je les choisir en fonction de leur amorti ? Leur résistance ? Leur restitution de l’énergie emmagasinée lors de l’impact au sol ? Difficile de se frayer un chemin jusqu’à la paire de running idéale. À moins d’être un sportif averti et de connaitre le sujet, trouver chaussure à son pied tient plutôt de la loterie. Et pourtant, l’enjeu est de taille!

N’oubliez pas que leur tout premier rôle est de protéger le pied d’un point de vue traumatique.

Comme vous le savez, une bonne paire de chaussures  doit atténuer tous les  microtraumatismes répétés à chaque réception.  Et oui! A chaque foulée, les membres inférieurs subissent deux à trois fois le poids du corps. Courir 10 km est égal à 20 000 vibrations.  De mauvaises baskets entraînent des problèmes de dos, des périostites, des tendinites au niveau de la cheville ou du genou. Le syndrome du tenseur fascia lata (TFL), appelé aussi « syndrome de l’essuie-glace ».

Elles doivent donc être confortables, permettre un geste sportif efficace, et éviter les traumatismes et autres microtraumatismes dus à la répétition des chocs et des réceptions.

Prenez certains critères en compte!

Tous les pieds ne touchent pas le sol de la même manière. Chaque individu a sa propre foulée, rythme ou sa façon de courir. Le choix dépend donc du groupe de pied auquel vous appartenez. Il existe trois grands types de déroulés de pieds.

Pour savoir à quelle catégorie vous appartenez, examinez vos chaussures. Posez-les à plat et observez-les par-derrière. Vous êtes :

  • universel ou « normal », si l’axe de la chaussure reste droit et que l’usure de la semelle est uniforme. (40% des personnes).
  • pronateur (pronation), si la semelle est usée vers l’intérieur (50% de la population),
  • supinateur (supination), si la semelle est usée vers l’extérieur (10% des individus).

foul_es

Misez sur le confort

Il est important de se sentir bien dans ses baskets! Quand vous les essayez, prenez votre temps. La bonne paire sera celle qui vous permettra de courir sans douleur ni blessure. Le choix reste donc très personnel et subjectif. Attention! Qui dit amortis dit enfoncement de l’appui du pied, diminution de la stabilité, peut provoquer des entorses et exagérer la pronation.

Prenez également en compte le type de terrain, ainsi que la fréquence et l’intensité de vos entraînements.

Changez-les tous les 1200km. Utilisées trois fois par semaine, elles doivent être remplacées au bout de 8-12 mois. Ceci est une estimation. Là aussi, tout dépend de votre poids, du terrain, et la fréquence de vos entraînements.

Petites astuces lors de l’achat:

  • Apportez vos anciennes baskets,
  • Faites-vous conseiller par un vendeur
  • Prenez votre temps.
  • Testez différentes marques.
  • Comparez-les en faisant quelques foulées sur le trottoir
  • Essayez-les plutôt en fin de journée, quand vos pieds sont légèrement gonflés. Vous serez sûrs de ne pas être serré dedans.
  • Prenez toujours une demi-pointure de plus
  • Vos orteils ne doivent pas toucher le bout
  • Attention, trop d’amortis n’est pas bon.

By Clarisse

@Tous droits réservés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s