Je fais une hypoglycémie

Baisse d’énergie soudaine, sueurs, vertiges, pâleur, mal de tête, difficulté à se concentrer… Vous manquez de sucre. Si vous n’y remédiez pas immédiatement vous avez les jambes coupées. C’est ce que ressentent les marathoniens à partir du 30ème kilomètre, le « mur du son ». Explications d’Anne Gremont, diététicienne.

Qu’est-ce que l’hypoglycémie?

L’hypoglycémie se traduit par une baisse anormale du glucose dans le sang (glycémie inférieure à 0,70g/l) et provoque un état brutal de fatigue et perte des repères. C’est le glucose qui fournit aux organes et aux muscles leurs sources d’énergie, leur carburant. Le déficit d’apport alimentaire de sucres peut provoquer une dysrégulation amenant une chute du taux de glucose sanguin et donc l’hypoglycémie.

Pourquoi ça m’arrive ?

Comme nous venons juste de le voir, vous n’avez pas assez de sucre dans le sang. En principe dans la journée, nous devons maintenir une glycémie d’environ 1g par litre de sang. Lorsque vous faites une hypoglycémie, vous êtes en-dessous de à 0,8-0,6 g.

Les causes ? Une alimentation insuffisante, déséquilibrée et irrégulière. Ce peut être aussi une hypoglycémie réactionnelle due à un apport trop important de sucre. Le maintient de son taux dans le sang dépend de deux hormones, l’insuline et le glucagon. La première (hypoglycémique) diminue son pourcentage et favorise son utilisation. La seconde (hyperglycémique) augmente son taux et mobilise les réserves de sucres.

Est-ce que je risque de faire une hypoglycémie lors d’un gros entraînement ?

L’activité physique brûle les glucides, principal carburant du muscle. Si vous n’avez pas assez mangé, vous êtes davantage exposée. D’où l’importance de ne pas sauter de repas, d’avoir une alimentation équilibrée et de respecter le nombre de repas par jour.

Et si je cours à jeun ?

Partir le ventre vide favorise les risques. Mais tout dépend de votre diner de la veille, de l’intensité et de la durée de l’effort. Mieux vaut avaler un fruit ou un laitage avant de partir.

Combien de temps avant dois-je manger ?

Il est généralement préférable de s’alimenter deux heures avant. Si vous faites votre séance de sport le matin, prenez un bon petit déjeuner. Dans l’après-midi, nourrissez-vous correctement à midi. Si c’est le soir, prenez une collation. En fin de soirée, fractionnez votre diner. 

Faut-il opter pour une boisson d’effort ?

Choisissez la en fonction de l’activité physique. Surtout respectez la préparation. N’en mettez pas trop, vous pourriez déclencher une hypoglycémie réactionnelle en perturbant l’équilibre glycémique. Cet hyperosmolarité peut venir aussi détraquer le transit intestinal. Si vous prenez des gels, testez les afin de vérifiez que vous les supportez bien. À chaque prise buvez tout de suite derrière pour éviter l’hypo liée à un surdosage.

Quelles sont règles d’or pour l’éviter ?

  • Avoir une alimentation équilibrée
  • Faire trois vrais repas par jour
  • Manger suffisamment de féculent
  • Se nourrir 2 heures avant sa séance
  • Éviter les produits trop sucrés préalablement son entraînement

En cas d’hypoglycémie, quels sont les bons réflexes?

  • Arrêtez-vous. Reposez-vous dans un endroit calme et frais.
  • « Resucrez-vous »! Prenez 3 morceaux de sucre avec un grand verre d’eau ou un verre de jus de fruits mais aussi pain et biscuits.

By Clarisse

Toute reproduction interdite – Copyright © clarissenenard.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s