Trop enrhumé pour faire du sport?

article-2675618-15FD855A000005DC-485_634x420La pratique régulière d’une activité physique booste les défenses immunitaires et permet de préserver notre capital santé. Mais voilà, vous avez un bon rhume. Éternuements, nez qui coule, mal de gorge, tête comme un compteur… dois-je sécher mes entraînements ou continuer ? Shape fait le point avec le docteur Alain Frey, responsable du département médical de l’INSEP.

Clarisse Nénard

Gros rhume = repos forcé?

Si vous avez une infection virale simple de type rhinopharyngite et que vous allez globalement bien, diminuez l’activité sportive sans pour autant l’arrêter. En fait, tout dépend des signes généraux. Par contre, si vous avez 40°C de fièvre, frissonnez, toussez, êtes courbaturée et épuisée, c’est pas de sport le temps de traiter l’infection.

Ça peut m'aider à guérir plus vite?

Oui si c’est bénin. Faire une activité physique peut aider à dégager les sinus et à soulager la congestion nasale. Cela peut vous permettre d’aller mieux après. En augmentant la vasodilatation périphérique, vous améliorez les échanges sanguins et pulmonaires. Vous « brassez » ainsi plus facilement l’infection au sens large du terme.

Je peux faire du cardio ?

A condition que ce soit des séances d’endurance de faible ou de moyenne intensité. Ne faites pas de fractionné, vous risquez d’avoir les effets inverses de ceux recherchés et de fragiliser encore plus le système immunitaire.

Et si j'ai de la fièvre?

Cela peut entraîner un choc septique, une défaillance circulatoire aiguë. Sans compter que le muscle cardiaque peut être lui-même touché, soit par une péricardite, une inflammation de la membrane entourant le cœur, ou une myocardite, une atteinte inflammatoire du muscle lui-même.

Quelle attitude dois-je adopter en pratique?

Si vous avez une bronchite, une grippe… mieux vaut éviter le sport les premiers jours de traitement. Si vous vous sentez mieux au bout de 2 ou 3 jours, vous pouvez reprendre la pratique d’une activité physique. C’est un peu au feeling.

Adapter son entraînement n’est pas l’unique chose à faire. En plus d’une bonne alimentation et hygiène alimentaire, veillez à bien récupérer. Une bonne récupération évite les baisses de l’immunité.

Le yoga bikram ou le hot yoga, c’est bon ?

Transpirer aide à éliminer les toxines. Ceux qui pratiquent assidument le yoga « chaud » affirment qu’il est idéal pour se débarrasser des substances toxiques de l’organisme et retrouver la forme.

© TOUT DROIT RÉSERVÉ

© Shape France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s