Prenez soin de vous au boulot !

Migraine, yeux qui piquent, lombalgies, tendinites… Au bureau, vous n’êtes pas à l’abri de petits et de gros bobos. Voici des solutions simples et efficaces pour les éviter.

Avec la pression du résultat et le rythme toujours plus soutenu au travail, un français sur cinq souffre de troubles musculo-squelettiques (TMS). En constante augmentation depuis dix ans, selon l’Institue de Veille Sanitaire (InVS), ils représenteraient une très forte majorité de maladies professionnelles.

  • Vous passez votre temps assis

Dos courbés et tordus sont les grands fautifs des lombalgies concernant 57% des Français.

Raison suffisante pour que le siège soit confortable, soutienne le bassin et la région lombaire. La tête, le tronc et les jambes étant dans le même axe. Ne croisez pas les jambes et ne les ramenez pas sous votre siège, ce si besoin. la provoque un déséquilibre. Un repose-pied peut soulager les personnes de petite taille. Vos avant-bras doivent être à l’horizontal. Pour vous lever, prenez appui sur vos pieds et vos jambes et servez-vous de vos bras pour pousser. Changez de position, en pivotant d’abord les pieds puis le bassin.

  • Vous êtes rivé à un écran toute la journée

La fatigue visuelle peut être à l’origine de maux de tête ou d’yeux qui piquent.

Quittez l’écran et clignez des paupières plusieurs fois. Cet exercice active les glandes qui humidifient la cornée. Votre vision devient floue lorsque vous passez de l’écran à la lecture d’un document ou quand vous fixez quelque chose devant vous ? Faites des pauses. Regardez à droite puis à gauche, en haut et en bas pour que les muscles oculomoteurs retrouvent leur souplesse. Vérifiez la distance avec votre écran pour diminuer l’effort de concentration des yeux. Elle doit être égale à la longueur du bras et se situer à hauteur du regard.

  • Vous travaillez debout

Picotements, jambes lourdes, chevilles gonflées, fourmillements et autres gonflements sont le lot quotidien de 18 millions de Français.

N’arrondissez pas le dos. Ne penchez pas la tête légèrement vers l’avant. Un torse bombé n’est pas non plus recommandé. Les pieds doivent être bien à plat sur le sol. Si vous restez debout plusieurs heures par jour, alternez la jambe d’appui. Conservez les membres inférieurs légèrement fléchis. Etirez-vous régulièrement ou adossez-vous à un mur de temps en temps. Dégourdissez-vous les jambes régulièrement. Vous réactiverez ainsi la circulation sanguine. Les chaussettes de contention évitent la dilatation du système veineux.

  • Vous faites des gestes répétitifs

Ici, les articulations, les muscles, les tendons et les ligaments, sont mis à rude épreuve. Des douleurs persistantes ou chroniques apparaissent, notamment au cou, à l’épaule, à l’avant-bras, au poignet, à la main… La fatigue physique ou mentale favorise tous types d’accidents: blessure par les outils, pincement, écrasement, chute d’objet ou de personne.

Les actions préventives ? Changez de poste afin de solliciter des groupes musculaires différents. Alternez grosses et petites pièces pour équilibrer la charge de travail.

  • Vous soulevez de lourdes charges

La manutention entraîne des lombalgies, des lombo-sciatiques, des fractures… Ces risques augmentent selon le poids, la taille, la prise malaisée et la répartition de l’effort.

Rapprochez-vous au maximum de la charge. Ne la levez pas en vous penchant en avant les jambes raides. Fléchissez les genoux et utilisez la force de vos cuisses et de vos abdominaux pour vous redresser. Une fois soulevée, portez la contre votre corps. Jamais à bout de bras.

By Clarisse

Toute reproduction interdite – Copyright © clarissenenard.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s