Se (re)mettre au sport fait partie de vos bonnes résolutions? 8 conseils…

People at the gym putting hands together in fitess studioFélicitations! Pour vous aider à tenir cette bonne résolution tout au long de l’année, voici quelques conseils. Ils vous éviteront de ranger vos baskets et votre survêt’ dans le placard…

Quel que soit votre âge et le motif de la reprise de l’activité physique, il n’est jamais trop tard. L’exercice physique est un des meilleurs moyens pour rester en bonne santé et d’éviter les maladies cardio-vasculaires, pour lutter contre le diabète, le mauvais cholestérol, l’ankylose, l’ostéoporose, les atteintes du système ostéo-articulaire, ainsi que pour prévenir certains cancers. Elle stimule la confiance en soi et la volonté. Elle réduit le stress, l’anxiété et l’instabilité émotionnelle… Mais avant de passer à l’action, mieux vaut connaître son corps, prendre en considération son mode de vie, son alimentation, son âge. Nous a des besoins particuliers et possède des aptitudes qui lui sont propres.

Effectuez un bilan médical histoire de vérifier que tout va bien.

Si vous vous mettez ou remettez au sport, c’est une bonne occasion de faire un bilan médical. Sachez que selon les recommandations du Club des Cardiologues du Sport, il s’impose d’autant plus si vous êtes un homme de +35 ans ou une femme de +45 ans. Pourquoi ? Parce qu’à cet âge, vous entrez dans le potentiel à risque cardiovasculaire.

Le bilan médical n’a surtout pas pour but de contre indiquer l’activité physique mais :

  • de sécuriser sa pratique,
  • d’orienter,
  • voir de l’adapter même à ceux qui pourraient ne pas la penser possible.

N’oubliez pas que le plus grand risque pour la santé est l’inactivité ! Alors, si vous êtes jeune et en bonne santé, vous pouvez vous y mettre sans avoir fait ce bilan. Même après un long cocooning… Si l’activité est modérée, sans risque particulier, mieux vaut bouger sans certificat que de ne pas bouger parce que vous ne l’avez pas encore !

Faites un état des lieux pour mieux cibler

Que ce soit pour se sculpter un corps de rêve, une manière de se défouler ou encore d’avoir le moral au beau fixe, la clé de la réussite est de connaître ses points forts et ses points faibles. D’où l’intérêt d’effectuer une évaluation de sa condition physique afin d’améliorer la qualité de vie avec justesse. Cet état des lieux servira en suite de point9453035654_f46107377a_o de départ dans l’élaboration d’un plan de remise en forme, d’entrainement… Car si celui-ci est mal adapté, ou la discipline choisie ne vous correspond pas,il y a de forte chance que vous abandonniez en chemin. Alors, posez-vous les bonnes questions: Êtes-vous essoufflé au moindre effort ? Assez musclé? Avez-vous des kilos superflus ? Vos articulations sont-elles grippées ? Avez-vous le sens de l’équilibre et de la coordination ? 

Ayez un matériel adapté

Dans 99% des cas les bobos du sport sont la conséquence

  • D’un matériel (chaussures, chaussettes, textile, raquette…) mal adapté ou usé,
  • Mesdames ne faites pas dans la dentelle!
  • Ne mégotez pas sur les chaussettes,
  • D’une mauvaise gestuelle,
  • De pratiquer au-dessus de ses moyens,
  • D’un manque d’entraînement,
  • D’un surentraînement,
  • Du choix du terrain.
  • Restez aussi vigilants sur le sable, lorsqu’il y a des devers, racines, dénivelés en montagne…
  • Attention aux genoux dans les descentes.

Allez-y en douceur

Partez du principe que vous recommencez à zéro. Même si le corps a une mémoire, l’important est de reprendre gentiment et progressivement.

Ne placez pas la barre trop haute et ne sautez pas les premierQuel-sport-pour-vous-a-la-rentree-Un-test-pour-vous-aider_exact540x405_ls chapitres qui sont primordiaux. Rien ne sert de courir ou de pédaler trois fois plus vite, de porter des charges très lourdes.

Restez raisonnable quant aux objectifs que vous vous êtes fixés, même si vous avez l’impression de perdre votre temps ou de ne pas progresser assez vite. N’allez pas au-delà de la douleur ou de l’inconfort. Vous risquez de vous faire mal, de perdre tout le bénéfice de l’entraînement et d’abandonner. 

Adoptez le bon rythme

Au début, vos premières séances ne doivent pas excéder une heure en aisance respiratoire. Si le besoin s’en fait ressentir, n’hésitez pas à vous arrêter cinq minutes, le temps de reprendre votre souffle. En ne dépassant pas les 60% de la fréquence cardiaque maximale autorisée (FCMA), les muscles et le cœur travaillent en douceur. Le premier mois, deux séances par semaine suffisent. 1280-side-plank-dumbbells

Ensuite, augmentez tout doucement leur fréquence et leur intensité. Les bienfaits du sport se ressentent rapidement à la seule condition de le pratiquer intelligemment et avec plaisir.

Les clés de la réussite dans progression et la régularité

  • Ne sautez pas les chapitres, même si vous avez l’impression de perdre votre temps.
  • Donnez-vous quelques mois pour progresser.
  • Acceptez les baisses de motivation et les séances décevantes.
  • Il est impossible d’être au top à chaque entraînement
  • Trois séances d’1 heure, en comptant l ‘échauffement et le retour au calme, par semaine suffisent pour entretenir sa condition physique.
  • Augmentez tout doucement la fréquence, la durée et l’intensité.
  • Évitez aussi de vous entraîner de manière obsessionnelle.
  • N’alternez pas non plus les périodes d’arrêt et de reprise, c’est aussi néfaste que les régimes yo-yo

00042327Choisissez votre activité en fonction de vos motivations

Le choix d’une activité physique est avant tout une affaire de goût. Optez pour un sport que vous pratiquerez avec plaisir, été comme hiver. Tenez compte aussi de vos besoins, envies et motivations.

Plus vous prendrez du plaisir, plus vous serez motivé pour pratiquer régulièrement.

Prenez le temps de bien choisir votre salle de sport

la-salle-sport-serait-meilleur-endroit-pour-draguer-avec-succes_width1024C’est vrai, ce n’est pas facile de pousser la porte d’une salle. Non seulement à une certaine époque ce fut LE Temple du corps mais certaines enseignes ont fait fuir la clientèle à cause d’une politique commerciale agressive, des forfaits hors de prix, des durées d’abonnement abusives, des crédits à des taux excessifs, une qualité de cours aléatoire, sans parler du turn-over des profs…

  • Procédez de la même manière que pour un téléphone (demandez un devis détaillé, faites jouer la concurrence…);
  • Sachez lire entre les ligne…
  • Prenez votre temps pour savoir avec qui vous vous engagez.

 

By Clarisse

® Tout droit réservé

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s